" Le Parfum de l'encre " Regards sur Bouillon à travers le lavis.
Œuvres de Guillaume Edeline (1902-1987)
Du 9 mai au 4 septembre 2004


La présente exposition s'attache à mieux faire connaître une facette méconnue de l'œuvre de Guillaume Edeline, bien que le lavis d'encre de Chine occupe une place singulière et importante dans sa carrière picturale.

D'abord exploré à titre expérimental, il perfectionnera ce procédé pour aboutir à sa totale maîtrise au début des années quarante. Naîtront alors une profusion d'œuvres, dont la plupart seront réalisées entre 1942 et 1945.

La guerre et l'installation définitive du peintre à Bouillon contribueront à l'affirmation de cette nouvelle approche picturale. La crainte de voir disparaître un patrimoine architectural à préserver amena l'artiste à fixer, à l'aide d'une même technique - l'encre de Chine -, quartiers, ruelles, bâtiments ou panoramas qui s'offraient à son regard.

Beaucoup de ces œuvres ont aujourd'hui valeur de témoignage. Elles recréent avec précision et réalisme des découpages du paysage urbain, reflétant un esprit tantôt pittoresque, tantôt charmant, exprimant un intérêt tantôt historique, tantôt architectural.

Sans pouvoir prétendre à l'exhaustivité, les quelque trente-cinq lavis réunis pour cette exposition, pour la plupart inédits, apportent un éclairage particulier sur une facette de l'œuvre de Guillaume Edeline. Ils révèlent dans la simple diversité de leurs nuances et dans la multitude de leurs traits une technique picturale à part entière très surprenante.